karaté do shotokan :: modifier un kata ?
Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
modifier un kata ?
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    karaté do shotokan Index du Forum -> Réflexions théoriques pour une bonne pratique -> Réflexions d'ordre général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Mar 1 Oct - 22:02 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Je sais que par principe, un kata est fait pour ne pas être modifié, mais pour durer, pour transmettre un savoi-faire et un savoir-être de génération en génération. Sans quoi, aucun kata ne nous serait parvenu.

Je sais aussi que des katas ont été crées ou d'autres modifiés ou scindés (il ya bien longtemps) par de grands maîtres tels que Itosu, créateurs des cinq Heian à partir de katas de bases, dans un but purement pédagogique, lors de l'ouverture des arts martiaux au grand public et leur enseignement dans les écoles publiques.

Je sais aussi que chaque style de karaté a ses propres katas et qu'il n'est donc pas question de mélanger les sauces.

Ma question est de savoir si, en shotokai par exemple, il est d'usage de modifier certaines techniques ou postures de katas, alors qu'en shotokan il serait strictement interdit est mal venu d'en modifier la moindre once.

Personnellement, je pense que toute modification est une atteinte à l'esprit et à la forme de chaque kata tel que transmis depuis des siècles.

Je prends l'exemple du shotokai car je vois des changements dans certains katas shotokans (les deux styles se partageant les mêmes katas).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Oct - 22:02 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Mer 2 Oct - 21:20 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Si les kata qui sont arrivés jusqu’à nous étaient les kata d’origine non modifié, et transmis en intégralité avec tous les détails, je serais d’accord avec toi. Malheureusement, c’est très loin d’être le cas.
De très nombreuses altérations sont intervenue (aussi bien suppression qu'ajout de techniques).


En outre, selon maître Funakoshi, (Tsune ni shinen kufu seyo), il faut toujours chercher à inventer. Il faut toujours réfléchir et chercher. Ce qui veut dire que se figer sur une forme correspondant à un niveau ou à une époque est une erreur car si l’on n’évolue pas nos adversaires auront beau jeu pour nous battre.



Il faut également savoir ce que l’on entend par modifier un kata. A priori, en shotokai, les kata ne sont pas modifié. En effet, ils se contentent d’exécuter le kata en appliquant leur forme de technique. Ce n’est pas parce que leur Zen-Kutsu, par exemple, est différent de celui du Shotokan que le kata en est modifié. D’autant que le Zen-Kutsu shotokan ne respecte déjà pas le Zen-Kutsu de Maître Funakoshi. En fait, en dehors de la hauteur, le zen-Kutsu Shotokai est plus proche de son Zen-Kutsu que celui du Shotokan.



Avoir une forme de technique différente, n’empêche pas de respecter le kata d’origine. Autrement progresser serait considéré comme une erreur et il faudrait toujours l’exécuter comme un débutant.

Enfin, les kata ayant été simplifiés pour être diffusé dans le milieu scolaire il est évident qu'en les conservant sous cette forme on est très loin de la vérité du kata.
_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Mer 2 Oct - 23:31 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Bonjour Charles,

Mon propos ne concerne pas la forme d'exécution des katas en shotokai. Oui, la posture est plus basse et plus ample, on traverse l'adversaire et on est tout en souplesse. On a l'air de danser.

Mon propos vise à savoir qui a le droit de changer quelque chose dans un kata. Le premier  sensei venu ? Cela créera une pagaille lors de la passation des Dans devant un comité de niveau national. Les procédures doivent être codifiées à l'avance pour pouvoir  passer un examen sans risque .

Je donne deux exemples :

- Kata heain nidan , au début et avant le yoko geri en arrière : en shotokan on adopte la position rénoji dachi avant d'exécuter le yoko. Mon sensei (shotokai) adopte une position pieds joints orientéé vers la droite avant d'exécuter le yoko geri.

- Kata heian yondan : en shotokan, après le premier kiai et en position kosae dachi, on pivote en arrière vers la gauche en armant un chudan kakiwaki avant le mae geri. Mon sensei arme un sokumen awase uke  jodan (armé à sa hanche gauche) et le transforme en chudan ka kiwake uke en tirant vers l'arrière ( la même chose à droite par la suite).

Si cela n'est pas codifié avant l'examen du premier Dan, je serais dans de beaup draps, non ? Mais comment le savoir ? et surtout comment savoir si chaque sensei " en rajoute" à sa façon ou pas  ? en échouant ?


Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Jeu 3 Oct - 11:35 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Bonjour Abdel,

« Mon propos vise à savoir qui a le droit de changer quelque chose dans un kata. »  
 
Pour moi, c’est plus la méthode que le droit qui s’applique. Si, à la suite d’un véritable travail de recherche, un sensei apporte une correction à un kata et qu’il est capable de la justifier, pour moi c’est bon, par rapport au karate et au kata. 
 
  
 
Après, vient le problème posé par les fédérations et leurs juges qui sont souvent incapable de faire autre chose que de codifier ce qu’ils sont incapable de juger autrement. Il serait temps qu’elles s’ouvrent à la recherche de manière à définir les modifications justifiées donc acceptables et même nécessaires et les modifications « pour convenances personnelles ». On pourrait même demander au sensei les modifications apportées et de les justifier au moment du passage de grade ou avant. 
 

« - Kata heain nidan , au début et avant le yoko geri en arrière : en shotokan on adopte la position rénoji dachi avant d'exécuter le yoko. » 
 
Ainsi ils occultent l’esquive et tentent d’utiliser le yoko en coup d’arrêt, mauvaise idée selon moi. 
 
« Mon sensei (shotokai) adopte une position pieds joints orientéé vers la droite avant d'exécuter le yoko geri. » 
 
Meilleur mais attention à ne pas trop se décaler par rapport à la ligne d’attaque de Tori. Un demi-pas serait suffisant pour esquiver son attaque. 
 

- Kata heian yondan : en shotokan, après le premier kiai et en position kosae dachi, on pivote en arrière vers la gauche en armant un chudan kakiwaki avant le mae geri. 
 
Le kakiwake-uke est à sa place ici. 
 
 Mon sensei arme un sokumen awase uke  jodan (armé à sa hanche gauche) et le transforme en chudan ka kiwake uke en tirant vers l'arrière ( la même chose à droite par la suite).

 
 
En es-tu sur ? Comment fait-il son kakiwake-uke après Sokumen-awase-Uke ? Direct, je suppose ? Mais dans ce cas ce n’est pas vraiment Kakiwake-Uke. 
 

« Si cela n'est pas codifié avant l'examen du premier Dan, je serais dans de beaup?  draps, non ? Mais comment le savoir ? et surtout comment savoir si chaque sensei " en rajoute" à sa façon ou pas  ? en échouant ? » 
 
Même pas en échouant. Tout dépend comment se passe l’examen et des quotas. Si tu n’as pas de chance, tu peux très bien passer en fin d’examen dans un groupe de 10 pour 3 juges. Tu auras alors le plaisir d’être refusé mais sans être noté. <cela dépend également du nombre de timbres de licence (les 10 dont je te parle n’avaient que 3 timbres de licence (assez pour se présenter mais pas pour être jugé correctement)). 
 
Bonne chance en tout cas. 

_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Jeu 3 Oct - 17:42 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Merci , Charles, pour ces très précieuses et très précises indications.

Le sokumen awase uke est armé par le sensei à sa hanche gauche, il est levé à gauche au niveau jodan puis immédiatement transformé en kakiwaki  chudan (qui n'en est pas un à mon sens, puisque le kakiwaki est censé écarter les bras adverses lors d'une prise au cou par exemple, or son kakiwaki est beaucoup plus une prise en riposte en tirant tori vers soi). Il est ensuite armé à droite pour la séquence suivante.

Je dirais même que le sokumen dont il s'agit serait plutôt un jodan haishu juji uke dirigé vers la gauche, car le sokumen réel est tel que décrit dans ton site

Mais par souci de mieux répondre à ta précision, je vais lui en toucher un mot vendredi soir et vous en parler le soir même (à la fois sur nidan et yondan).

Encore merci , Charles.


Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 19:58 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Rien de spécial à ajouter après consultation .

Le sokumen awase uke est bien présent dans le heian yodan shotokai, avant le kakiwake uke.

Pour Heian nidan, le pieds joints permet , mieux que le taiji dachi, d'exécuter un yoko geri keage.

Qaunt aux examens (et les éventuels changements) la référence de base est l'éxécution shotokan pour tous les katas.

Enfin, mon sensei précise que la philosophie de sa pratique relève du shotokai, mais que l'exécution s'appuie avant tout sur le shotokan.


Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 22:05 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

On retrouve le problème classique.
Un mouvement a été ajouté à un moment sans que l'on sache ni par qui ni pourquoi.
Indépendamment du fait qu'il ne figure pas dans tous ce que j'ai pu trouvé (livre, site et vidéos), il faut en analyser l’exécution dans le cadre du kata  et voir comment il doit être exécuté aussi bien au niveau trajectoire qu'action du hara. Et voir également les actions de Tori pour savoir s'il pouvait enchaîner les actions provoquant ces actions de notre part (techniquement et stratégiquement).
Après, si c'est cohérent, pourquoi pas.

Les pieds joints risquent de trop éloigner Uke de Tori, pour que Uraken + Yoko-Geri Keage. Seul l'avance d'un demi-pas (demi écart longitudinal du Ko-Kutsu ) du pied arrière vers l'avant place correctement.

_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 23:06 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Oui Charles, ce que tu dis est la clairvoyance même.

Par ailleurs, je pense que toute modification nécessite au moins trois choses :

- Un niveau assez élevé (permettant la recherche poussée)
- Des démonstrations en stages par l'auteur lui-même
-Une répercussion vers les intances supérieures pour en prendre acte ou rejeter.

C'est un peu comme en médecine spécialisée : faire une découverte, la tester, écrire dessus dans les revues spécialisées, la défendre dans les congrès et enfin la faire accepter par toute la communauté par le biais de l'aval des instances officielles.

On peut voir , ici, l'exécution du heian yodan en shotokai (voir les cinq heian au ralenti)

http://blogshotokai.wordpress.com/2011/02/15/17-katas-en-pur-style-shotokai…

Ca ne s'ouvre pas très vite, patience.


Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 12:26 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

"Par ailleurs, je pense que toute modification nécessite au moins trois choses :

- Un niveau assez élevé (permettant la recherche poussée)
- Des démonstrations en stages par l'auteur lui-même
-Une répercussion vers les intances supérieures pour en prendre acte ou rejeter.

C'est un peu comme en médecine spécialisée : faire une découverte, la tester, écrire dessus dans les revues spécialisées, la défendre dans les congrès et enfin la faire accepter par toute la communauté par le biais de l'aval des instances officielles."

Ce que tu dis est l'idéal. Malheureusement on se heurte à certains problèmes.
Les "instances supérieures" sont plutôt hermétiques à tout ce qui est recherche et décision à prendre dans ces domaines. Bon, si ça vient du Japon, peut-être.
Pour les stages, il faut être professeur et expliquer à un bon nombre de pratiquant simultanément, ce n'est pas évident.
Si, le niveau "officiel" est soi-disant "élevé" pourquoi transmettre ce que l'on a trouvé?

Et dans le domaine des kata, il faut avoué que très peu de pratiquants en ont compris le véritable intérêt.

En médecine la validation des découvertes met souvent beaucoup de temps, mais heureusement l'intérêt qu'il y a à vaincre de nouvelles maladies etc. incite à la recherche et à la validation des découvertes. Ils ont des procédures précises et sont poussé par les labo.


Merci pour le lien, j'avais vu ces vidéos, mais séparément. C'est bien de les retrouver regroupées.

_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 13:34 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Attention, il ne s'agit pas de modifier un Kata, mais de retrouver sa forme d'origine, c'est-à-dire le message du maître qui l'a créé.
Modifier est à la portée de tous, même à bas niveau. Remplacer une technique par une autre plus facile à exécuter ou qui plaît mieux n'a pas d'intérêt.
Par contre comprendre comment le kata a été créé par le maître, dans qu'elle but, ce qu'il a voulu transmettre, de manière à retrouver le kata d'origine (aussi bien dans sa forme que dans son exécution) demande à la fois un haut niveau et une bonne motivation car cela demande des années de recherche.
_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 14:41 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Quand je vois des films de karatéou autre invoquant la pratique d'antan, en regardant des types sauter  d'arbre en arbre, faire exploser d'un seul coup la cage thoracique de son ennemi, sortir les coups mortels secrets et cachés, j'ai l'impression que les anciens effarouchaient beaucoup plus l'ennemi par un ensemble de simagrées et de kiais que par un prétendu flux de ki qui réduirait en poudre une colonne en béton armé.

Une énergie interne ne peut pas aller au delà du triple d'une énergie corporelle normale car nous vivons sur terre avec la pression atmosphérique d'en haut et l'attraction terrestre d'en bas.

De telles prétendues prouesses doivent impliquer que l'homme vit sur une autre planète avec des contraintes  naturelles physiques plus clémentes.

Imaginons qu'un budoka évolue sur la lune, comment seraient ses gestes, sa force de frappe , son déplacement ? On a vu les astronautes évoluer sur la lune, avec leurs bonds géants et aériens. Imaginons un astronaute donner un mae geri à son collègue : cela le projeterait certainement 50 mètres plus loin.

Imaginons un être humain évoluer sur la planète jupiter : il serait réduit en bouillie par la pesanteur d'en haut et d'en bas, avant même de tenter de se mettre debout !

Je veux en venir au fait que l'homme ne peut pas aller au delà de ce que lui permet l'environnement terrestre dans lequel il vit et pour lequel il est conçu. Alorsd tenter d'affirmer qu'une force interne va le libérer de sa condition terrestre et va multiplier à l'infini sa force d'action , c'est mettre une croix sur l'influence de ce qui l'entoure physiquement. Je pourrais même avancer que le recours à la force interne, tout le temps, pourrait même lui nuire et le miner de l'intérieur, déséquilibrer ce pour quoi il est conçu. Toute dépense d'énérgie interne ne peut être neutre, car l'esprit demande au corps ce pourquoi il n'est pas conçu.

Partant de ces considérations, je ne crois pas que les anciens aient découvert des domaines secrets de puissances qu'il serait impossible de redécouvrir, plusieurs siècles après. Ils n'avaient pas la somme de connaissances et d'expériences humaines d'aujourd'hui.Ils ne pouvaient pas connaître mieux que l'humanité d'aujourd'hui, les mécanismes physiologiques du corps et les forces obscures de l'esprit.

Ce que j'appelerai l'archéologie martiale, se bornera à remonter la réalité d'antan et de l'expliquer selon les conditions de l'époque, bien rudimentaires à coup sûr.

On ne comprend pas certaines séquences de katas d'origine. Mais si l'on met à la main de l'exécutant les armes de l'époque (une épée, un bâton, une faucille, etc), certains gestes prennent alors tout leur sens. Le karaté est passé de la confrontation guerrière directe de l'époque (c'est un art de guerre), du bujitsu à la confrontation avec soi-même dans le cadre du budo.

Un kata utilisable directement, en cas de conflit, dans son époque n'aura jamais la même application à notre époque, car les conditions mises en jeu, les instruments utilisés, le degré de connaissances, ne sont pas les mêmes.

Comprendre le sens originel d'un kata n'aura de sens que pour comprendre la technique et ce qui va avec comme posture, déplacement,rythme, etc.Mais l'utilité pratique est beaucoup plus discutable, car bon nombre de séquences de katas seraient absurdes à notre époque quant à leur but et leur visée.


Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 21:19 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Les films de karate ou autre n’ont pas pour but d’en montrer la réalité. C’est trucages and Co. 
L’énergie interne est importante mais elle fait partie d’un ensemble composé de plusieurs éléments indissociables.

 
« Toute dépense d'énérgie interne ne peut être neutre, car l'esprit demande au corps ce pourquoi il n'est pas conçu. » 
Il est évident qu’il faut principalement accumuler cette énergie et l’utiliser avec parcimonie.

« Partant de ces considérations, je ne crois pas que les anciens aient découvert des domaines secrets de puissances qu'il serait impossible de redécouvrir, plusieurs siècles après. Ils n'avaient pas la somme de connaissances et d'expériences humaines d'aujourd'hui. Ils ne pouvaient pas connaître mieux que l'humanité d'aujourd'hui, les mécanismes physiologiques du corps et les forces obscures de l'esprit. »

 
Les anciens cherchaient dans ces domaines. Est-ce vraiment le cas aujourd’hui ? Ils cherchaient aussi beaucoup en eux. Ils avaient le temps de se consacrer à la recherche, de nos jour on consomme le ‘prêt à être utiliser. Les résultats ne peuvent être les mêmes. 

« Ce que j’appellerai l'archéologie martiale, se bornera à remonter la réalité d'antan et de l'expliquer selon les conditions de l'époque, bien rudimentaires à coup sûr. » 
On espère que c’est l’ « histoire »  qui pourra nous aider à comprendre un art qui fut bien longtemps secret. Je doute que des textes détaillant tous les éléments du karaté existent. De nombreux « filtres » y ont été appliqués. Passage du dojo aux écoles, d’okinawa au japon, à l’armée japonaise, aux américains, aux européens… 
De nombreuses barrières se sont dressées, ne serait-ce que celle de la langue et celle du nationalisme exacerbé à la sortie de la guerre, par exemple.

« On ne comprend pas certaines séquences de katas d'origine. Mais si l'on met à la main de l'exécutant les armes de l'époque (une épée, un bâton, une faucille, etc), certains gestes prennent alors tout leur sens. Le karaté est passé de la confrontation guerrière directe de l'époque (c'est un art de guerre), du bujitsu à la confrontation avec soi-même dans le cadre du budo. » 
Je doute de l’apparition de ces armes dans les kata surtout qu’elles disparaissent d’un coup au mouvement suivant dans la plupart des cas, sauf exception bien entendu. 

« Un kata utilisable directement, en cas de conflit, dans son époque n'aura jamais la même application à notre époque, car les conditions mises en jeu, les instruments utilisés, le degré de connaissances, ne sont pas les mêmes. » 
Aucun kata ne peut être utilisable directement dans un conflit. Ce n’est d’ailleurs en aucun cas son but. Par contre, les connaissances acquises grâce aux kata seront indispensables aussi bien pour progresser en karate que pour gérer le combat.

« Comprendre le sens originel d'un kata n'aura de sens que pour comprendre la technique et ce qui va avec comme posture, déplacement,rythme, etc.Mais l'utilité pratique est beaucoup plus discutable, car bon nombre de séquences de katas seraient absurdes à notre époque quant à leur but et leur visée. » 
Pour comprendre la technique « de base », nul besoin des kata. Par contre, pour aller au-delà, ils sont indispensables. Ils ont également été créés pour transmettre des notions de stratégie et de tactique. Apprendre à respirer, à travailler son esprit , certains déplacements particuliers, à analyser une situations… 

_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Sam 12 Oct - 22:31 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Je partage entièrement tes propos, d'autant que je ne dissocie jamais le fait d'apprendre et le fait de comprendre. Un kata sert à la fois à apprendre et à comprendre. Et il est fait pour être appris et compris.

Il reste que les zones occupées par le fait d'apprendre et  celui de comprendre ne se chevauchent pas nécessairement tout le temps, surtout pour un débutant.

Comme dit l'adage, tout ce qui se conçoit bien s'énonce clairement.

En art martial, je peux dire que cela est inversé : le corps n'énonce clairement (entendez : exécute) une technique que s'il l'a bien conçue (entendez : travaillé).

C'est que le corps a sa propre mémoire, d'où le fait de ne jamais se faire inculquer le faux ou le mauvais geste.  ce sera difficile à rectifier. D'où l'importance du kata dont l'agencement (presque) parfait des gestes et autres positions et déplacements, est bien là pour vous faire apprendre le geste, l'action correcte. Vue de cet angle, toute modification qui ne remet pas en cause la "parfaitude" du geste est bonne à prendre. Quant à l'objectif de l'action (une attaque, une parade, etc) modifiée par un nouveau geste étranger au kata, tant qu'elle donne un résultat satisfaisant  qu'accepte l'esprit, elle sera bonne à prendre. A une seule condition : que le corps l'accepte aussi, c'est à dire qu'elle ne remet pas en cause sa stabilité, son équilibre, son alignement, sa force interne, sa respiration etc.


Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Dim 13 Oct - 21:11 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

« En art martial, je peux dire que cela est inversé : le corps n'énonce clairement (entendez : exécute) une technique que s'il l'a bien conçue (entendez : travaillé). »

  
  
En fait le corps n’exécute (énonce) une technique correctement (clairement) que si l’esprit l’a bien conçu. Pour cela il faut que l’esprit comprenne tous les divers points de la technique, s’en fasse une image mentale correcte. Il pourra ensuite la transmettre au corps correctement.  
  

« C'est que le corps a sa propre mémoire, d'où le fait de ne jamais se faire inculquer le faux ou le mauvais geste.  ce sera difficile à rectifier. »  
  
Exact. Ce point est développé dans la page suivante  
  
http://mawashido.free.fr/pedago.html#automatiques  
  
   
  
« D'où l'importance du kata dont l'agencement (presque) parfait des gestes et autres positions et déplacements, est bien là pour vous faire apprendre le geste, l'action correcte. Vue de cet angle, toute modification qui ne remet pas en cause la "parfaitude" du geste est bonne à prendre. Quant à l'objectif de l'action (une attaque, une parade, etc) modifiée par un nouveau geste étranger au kata, tant qu'elle donne un résultat satisfaisant  qu'accepte l'esprit, elle sera bonne à prendre. A une seule condition : que le corps l'accepte aussi, c'est à dire qu'elle ne remet pas en cause sa stabilité, son équilibre, son alignement, sa force interne, sa respiration etc. »  
  
Tout le problème est là. On part du principe que ce qui est arrivé jusqu’à nous est le kata dans sa forme parfaite d’origine. Or, c’en est une forme pour le moins simplifiée.  
  
En outre, l’idée que le corps est capable de l’accepter aussi est délicate. En effet, pour que cela puisse être, il faudrait que le corps en question soit « du niveau ». Donc haut niveau de coordination, respiration parfaite, placée correctement, équilibre parfait etc.  
  
On doit donc faire face à deux problèmes (ou bien plus ?). Exécuter un kata dont on ne connait pas la forme juste avec un corps qui n’a pas atteint un niveau nous autorisant lui faire confiance. Il faut donc que l’esprit intervienne pour corriger à la fois le kata et le corps. De « correction » en « correction » il sera progressivement possible de progresser dans les deux domaines tout en progressant mentalement.  
  
Une amélioration dans le kata peut amener à progresser physiquement (coordination, équilibre, relaxation…) et mentalement. Le fait de progresser physiquement ouvre de nouvelles perspectives à l’esprit qui pourra se repencher sur le kata avec de nouvelles donnes…  

_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Dim 13 Oct - 22:19 (2013)    Sujet du message: modifier un kata ? Répondre en citant

Citation:
En fait le corps n’exécute (énonce) une technique correctement (clairement) que si l’esprit l’a bien conçu. Pour cela il faut que l’esprit comprenne tous les divers points de la technique, s’en fasse une image mentale correcte. Il pourra ensuite la transmettre au corps correctement.  


Je maintiens mon opinion, Charles. Construire une image mentale ou décortiquer le processus d'un geste, cela reste primaire et virtuel, tant que le corps n'a pas encore émis "sa propre opinion".

Le processus de construction de l'image se fait en une seule fois (parfois plus), la mémorisation d'un processus de geste se fait aussi en une seule fois(ou parfois plus). Cela est stocké dans la mémoire et on y puise tant qu'on veut et aux instants qu'on veut.

La bonne éxécution ne dépend pas uniquement et seulement d'une compréhension du geste et de son image mentale, cela reste un shéma à suivre par le corps. C'est ce dernier qui s'exprime par le biais des sensations. Ce processus des sensations est continu, alors que l'image mentale est unique et pontuelle, tout au plus avec des arrangements ultérieurs. Le corps ne transmet son résultat définitif que lorsqu'il est à l'aise dans l'exécution de la technique. Il ne souffre aucun déficit ni  dérangement quelconque.A ce moment là, la sensation idéale sera transmise à l'esprit pour épouser définitivement l'image mentale. Le corps, lui, garde une copie pour lui, pour la sortir immédiatemnt, dans une situation de crise, sans que l'esprit ait eu le temps d'y réfléchir ou d'aller consulter ses volumineuses archives.

En fait, en plus de l'intelligence de chacun et de sa faculté d'analyse et de synthèse, c'est le processus des sensations dans ce domaine là qui fait progresser et évoluer dans son art et non un savoir intellectuel volatile et pompeux qui ne sortira au moment d'urgence que pour nous créer de graves ennuis. En effet, en combat on ne cogite pas sur l'exécution mais sur la tactique et la stratégie, c'est le corps qui s'occupe tout seul du volet exécution. L'esprit doit être vide de toute image mentale, de toute analyse du geste lui-même. La moindre seconde d'inattention et c'est la défaite assurée.

Je donne un exemple du processus : je vois des athlètes du saut à la perche ou du saut en hauteur qui font mine de décortiquer par le geste, et mentalement, le processus du saut qui va venir. Ils construisent donc une image mentale, parfaite sur tous les détails imaginés à l'instant. Mais soit l'a thlète échoue dans l'exécution, soit il s'arrête net devant l'obstacle. L'esprit  a été trop encombré par tant  de réflexions. L'esprit n'a pas donné confiance totale au corps, ou alors le corps n'a pas été préparé pour un degré de saut plus haut, il a atteint ses limites. L'esprit est certainement fait pour pousser les limites, mais il y a des limites aux limites.

Un coureur de 100 mètres peut très bien imaginer mentalement son corps se donner à fond, dépasser le concurrent  qui est devant puis le suivant, puis arriver en tête, la tête haute. Une belle image en effet, mais le corps a-t-il l'agilité, l'habitude à semer le vent ? L'esprit doit s'occuper de la tactique de la course, tandis que le corps fait le reste. Ou n'y arrive pas .

Le corps a ses raisons que la raison ignore. L'art martial permet de réduire cette ignorance du corps, jusqu'à ce que l'esprit domine le corps. A ce moment là, le corps devient lui-même esprit qui agit tout seul, en urgence, pour garder intacte son intégrité et donc ipso facto celle de l'esprit. C'est l'union parfaite de l'esprit et du corps. C'est le sommet à atteindre dans l'art martial.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:19 (2017)    Sujet du message: modifier un kata ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    karaté do shotokan Index du Forum -> Réflexions théoriques pour une bonne pratique -> Réflexions d'ordre général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky