karaté do shotokan :: Importance du kihon
Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Importance du kihon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    karaté do shotokan Index du Forum -> Kihon -> Le kihon
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2013
Messages: 31
Localisation: Temara, Maroc
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Mai - 18:21 (2013)    Sujet du message: Importance du kihon Répondre en citant

Certains m'ont dit que le kihon n'a pas grande importance. D'autres que le karaté sans kihon n'est rien. L'approche compétition serait-elle derrière la négligence du kihon ?

Je crois dur comme fer (ou comme carton, si je me trompe) que dans l'esprit d'un japonais pratiquant, le kihon est incontournable. Chez vous, est-ce qu'il ne l'est pas ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Mai - 18:21 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
abdel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 425
Localisation: Témara, Maroc
Masculin
Style: shotokan
Grade: ceinture noire 1er Dan

MessagePosté le: Mar 28 Mai - 23:34 (2013)    Sujet du message: Importance du kihon Répondre en citant

Le kihon est l'apprentissage, par la répétition, d'une technique ou plusieurs à la fois, tout seul dans un groupe. Les pratiquants sont en rangée et exécutent la technique soit sur place soit en avançant avec un déplacement et position appropriés, selon une progression établie par le sensei.

Il s'agit d'un travail dans le vide : on exécute la technique des centaines ou milliers de fois, d'abord lentement pour la sentir et la comprendre dans son propre corps, ensuite plus rapidement. Le but est de découvrir la meilleure façon de l'exécuter selon son propre corps et ses capacités physiques et motrices.

 Le kihon permet donc de corriger l'exécution de la technique et de travailler  la coordination,la stabilité, la connexion au sol, la connexion des différentes parties du corps entre elles avant chaque coup, la vitesse, le kimé, la respiration, le travail du hara et des hanches....

Une technique peut être accompagnée d'autres, c'est l'enchaînement ( de défense ou d'attaque) appelé aussi en kihon  "les gammes du karatéka" (ensemble de notes en musique, ensemble de techniques chez le karatéka pour arriver à un but précis : défense ou attaque ou les deux)

Une technique sera aussi liée à une position (zenkutsu, kokutsu, kiba dachi, etc) et à un déplacement linéaire en avant et/ou arrière, latéralement, en multidirection, etc .

Le kihon permet aussi de travailler la latéralité (utiliser aussi bien les parties corporelles de gauche que de droite, pour parvenir à frapper/défendre en toute position et avec la même capacité physique et de l'esprit (qui ne sera pas encombré par une faiblesse d'une partie...).

Le kihon concerne donc aussi bien le débutant que l'expérimenté qui cherchera, lui, la qualité de l'exécution de la technique (le perfectionnement) et la complexité des enchaînements, avec un travail des sensattions plus approfondi.

L'ennui avec le kihon, c'est qu'on frappe dans le vide. L'extension des articulations en pleine puissance peut leur causer des dégâts sur le long terme. Il faudrait donc garder un certain "repli" au niveau des articulations, surtout pour les genous. On recommande de travailler sur cible (pao, sac, makiwara) pour avoir une contre réaction qui empêchera l'extension abusive et du même coup mieux sentir l'impact et donc corriger son geste quand la douleur pointe du nez. On recommande aussi d'y travailler d'abord doucement, pour acquérir la mécanique corporelle du geste avant d'y aller plus fort.


Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Jeu 8 Aoû - 22:15 (2013)    Sujet du message: Importance du kihon Répondre en citant

Citation:
Il s'agit d'un travail dans le vide : on exécute la technique des centaines ou milliers de fois, d'abord lentement pour la sentir et la comprendre dans son propre corps, ensuite plus rapidement. Le but est de découvrir la meilleure façon de l'exécuter selon son propre corps et ses capacités physiques et motrices.

   
   
    
   
Attention, avant d’exécuter la technique des centaines ou milliers de fois il est plus prudent d’avoir découvert la juste façon de l’exécuter. En attendant il vaut mieux la travailler avec douceur pour la mémoriser et essayer de la sentir tout en la corrigeant à chaque occasion (on n’est pas à l’école il vaut donc mieux être au plus près du Sensei). Le problème est qu’un débutant ne peut pas se fier vraiment à son propre corps. En effet, ses capacités physiques peuvent être assez loin du top. Souplesse, niveau de coordination, équilibre, trop contracté, etc.    
   


Citation:


 Le kihon permet donc de corriger l'exécution de la technique et de travailler  la coordination,la stabilité, la connexion au sol, la connexion des différentes parties du corps entre elles avant chaque coup, la vitesse, le kimé, la respiration, le travail du hara et des hanches....

   
   
    
   
Il ne faut pas trop demander au Ki-Hon, difficile avant un haut niveau de gérer simultanément tous les points évoqués ci-dessus. D’autant qu’il s’agit pour la plupart de notions délicates pour les débutants (kyu et même premiers dan).   
   
Il vaut donc mieux découper les difficultés en utilisant des exercices permettant dans un premier temps de progresser dans chaque domaine avec des exercices ciblés en parallèle au ki-hon réservé à la répétition de techniques dans leur forme de base et à leur correction.


   
   
Citation:
Une technique peut être accompagnée d'autres, c'est l'enchaînement ( de défense ou d'attaque) appelé aussi en kihon  "les gammes du karatéka" (ensemble de notes en musique, ensemble de techniques chez le karatéka pour arriver à un but précis : défense ou attaque ou les deux)




   
   
Le ki-hon ne correspond pas aux « gammes du karateka » car les enchaînements travaillés en ki-hon sont trop limités et répétitifs pour que l’on puisse espérer avec pris en compte tous les enchaînements possibles et surtout utiles. Les gammes se font en plus du ki-hon dès que le pratiquant a un bagage technique suffisant.   
   
Une gamme consiste pour l’étude d’une technique à travailler les points suivant pour, par exemple Gedan-Barai comme première technique
( ®est normalement un flèche indiquant que les techniques sont enchaînées).
  
   
1ère- technique : Gedan-Barai D   
   
a) Parades   
   
Parades enchaînées de la même main :   
  • Gedan :
    Gedan-Kake-Uke (IE) D + Zuki G ® Zuki D. Gedan-Sukui-Uke (EI) D ® Zuki G.
  • Chudan :
    Ude-Uke, Haishu-Uke ou Chudan-Kake-Uke D + Zuki G.
    Tettsui-Uke D + Mawashi-Zuki G.
    Chudan-Empi-Uke (EI) D ® Otoshi-Uraken-Uchi (I) D.
  • Jodan :
    Jodan-Ude-Uke, Jodan-Age-Uke ou Haiwan-Nagashi-Uke D + Zuki G.
    Double Shu-Wan-Uke à D ® Ura-Zuki D.
    Double Jodan-Age-Uke ® Double Tettsui-Uchi (EI) dans les côtes.
    Jodan-Juji-Uke ® Shuto-Uchi (EI) D.
    Sokumen-Awase-Uke à D ® Tate-Zuki D.
    Jodan-Empi-Uke (EI) D ® Otoshi-Uraken-Uchi D.
   
Parades enchaînées avec l'autre main :
voir E2.
   
   
Défense contre attaque circulaire (en avançant sur Tori)    
  • A droite:
    Ude-Uke D + Gedan-Kake-Uke (EI) G.
    Haiwan-Nagashi-Uke D. Double Shu-Wan-Uke.
    Soto-Uke G. + Gedan-Kake-Uke (IE) D.
  • A gauche:
    Soto-Uke D + Gedan-Barai G,
    Double Shu-Wan-Uke. Ude-Uke D + Gedan-Kake-Uke (EI) G, en croisant la jambe gauche derrière la droite...
   
b) Techniques simultanées :    
  • Ude-Uke, Soto-Uke, Jodan-Age-Uke, Haiwan-Nagashi-Uke. Gedan-Barai.
  • Gyaku-Zuki (armé à la hanche avec la courbe Mawashi), Mawashi-Zuki, Haito-Uchi (EI), Age-Zuki, Ura-Tettsui-Uchi (EI).
  • Mae-Ashi-Mae-Geri.
  • Mawashi-Teisho-Uchi.
   
On peut armer simultanément la main gauche à la tempe, à la hanche, au-dessus de la tête ou en garde. On peut faire Gyaku-Gedan-Shuto-Barai, en ramenant la jambe avant + Otoshi-Uraken-Uchi (I).   
   
c) Attaques enchaînées de la même main   
   
Haito-Uchi (IE) et (EI). Uraken-Uchi ou Ura-Tettsui-Uchi (IE). Otoshi-Tettsui-Uchi (I). Yoko-Empi-Uchi. Age-Zuki (en fente avant ou en passant de profil). Mawashi-Zuki. Tettsui-Uchi (EI). Ura-Zuki. Ushiro-Mawashi-Empi-Uchi.   
   
d) Attaques enchaînées avec l'autre main (Chudan ou Jodan) :
voir D2.
   
   
On utilise en particulier :
Zuki, Mawashi-Zuki, Haito-Uchi (EI). Shuto ou Tettsui-Uchi (EI). Kumade ou Teisho-Uchi (EI). Mawashi-Empi-Uchi. Tate-Empi-Uchi, Age-Kakuto-Uchi (E), Gedan-Keito (ou Haito)-Uchi. Kagi-Zuki en glissant vers Tori. Ura-Zuki. Otoshi-Tettsui-Uchi (E).
   
   
e) Attaques enchaînées avec les pieds (Gedan) Voir D3.   
   
Chaque enchaînement devant être exécuter sur place en adaptant la posture à la situation envisagée, en avançant, en rompant et en esquivant…   
  Ensuite on reprend pour l'autre main.
 

Citation:


Le kihon concerne donc aussi bien le débutant que l'expérimenté qui cherchera, lui, la qualité de l'exécution de la technique (le perfectionnement) et la complexité des enchaînements, avec un travail des sensattions plus approfondi.

   
   
    
   
Il est exact qu’à chaque évolution dans une technique on repasse dans un second temps par le ki-hon après l’avoir coordonné sur place devant une glace.

Citation:


On recommande aussi d'y travailler d'abord doucement, pour acquérir la mécanique corporelle du geste avant d'y aller plus fort.

   
   
Indispensable en effet pour limiter les dangers du ki-hon dans le vide. Et il faut également avoir à l’esprit que le kime dans le vide est de l’anti-Kime. En effet, dans le vide on arrête le membre brutalement alors que le kime trouve une résistance due à l’impact sur la cible et doit continuer au-travers grâce à l’action du hara. Donc on peut dire que pour un bon kime, on pousse alors que dans l’anti-kime, c’est comme tirer. Donc effet inverse.   

_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
fox972


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2013
Messages: 27
Localisation: sarcelles
Masculin

MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 23:55 (2013)    Sujet du message: Importance du kihon Répondre en citant

Charlesrene , veux tu dire que dans le vide c'est mieux de rentrer le ventre à la fin de la technique ?

Revenir en haut
charlesrene


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2013
Messages: 130
Localisation: paris (près de)
Masculin
Style: shotokan et mawashido
Grade: 38 ans de pratique

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 19:27 (2013)    Sujet du message: Importance du kihon Répondre en citant

Le mieux, pour les articulations et le corps serait de doser la force que l'on met dans le ventre de manière à éviter un choc violent dans le vide. A défaut, il faut poursuivre le kime au travers de la cible avec le ventre comme par exemple en shotokai.On peut s'entraîner en frappant sur un tissus lourd (peignoir de bain). La distance est prise de manière à toucher le tissus avec le bras en bonne position et poursuivre au-travers en poussant avec le ventre sur 10/15 cm.
_________________
Franck Charles René LEGER
http://mawashido.free.fr


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:51 (2018)    Sujet du message: Importance du kihon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    karaté do shotokan Index du Forum -> Kihon -> Le kihon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky